Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘saint Jean Chrysostome’

Le grand Pape Grégoire VII, le célèbre Hildebrand, le grand réformateur et organisateur de la Sainte Eglise, dans une lettre adressée au roi Alphonse VI de Castille en 1081, lui écrivit en ces termes :

« Nous admonestons votre Altesse pour qu’il cesse de tolérer que les juifs gouvernent les chrétiens et exercent une autorité sur eux. Car permettre que les chrétiens soient subordonnés aux juifs et soient sujets à leur volonté, c’est comme opprimer l’Eglise de Dieu. Chercher à plaire aux ennemis du Christ signifie outrager le Christ Lui-même ». 345) (suite…)

Publicités

Read Full Post »

Avant d’entrer en Russie, le Judaïsme pénétra en Ukraine où il acquit une grande force. Et là encore, les répressions opérées contre les hébreux eurent pour conséquence que ceux-ci se convertirent fictivement en grand nombre au Christianisme, d’abord en celui de l’Eglise Orthodoxe Grecque, puis en celui de l’Eglise Russe, devenant dans ces Eglises comme dans l’Eglise Catholique les principaux propagateurs des mouvements hérético-révolutionnaires. (suite…)

Read Full Post »

En cette occasion, la Divine Providence intervint selon sa promesse pour sauver son Eglise, en s’appuyant, comme elle en a coutume, sur des hommes capables et résolus à tout sacrifier pour obtenir le salut de la Catholicité; des chefs qui, à un moment donné par l’inspiration de Dieu, savent juger dans toute son ampleur le désastre survenu et la catastrophe qui approche, et qui se lancent corps et âme avec désintéressement et avec une mystique supérieure et une énergie mobilisatrice dans la lutte contre la Synagogue et ses partisans. Ainsi était apparu Saint Irénée lorsque le Gnosticisme judaïque avait menaçé de désintégrer la Chrétienté ; semblablement apparut Saint Athanase, le grand leader anti-juif, lorsque l’hérésie du juif Arius fut sur le point de renverser l’Eglise, et de même surgirent par la suite dans des situations similaires Saint Jean Chrysostome, Saint Ambroise de Milan, Saint Cyrille d’Alexandrie, Saint Isidore de Séville, Saint Félix et les Archevêques Saint Agobard, Amolon et bien d’autres, tous luttant éclairés par la Grâce divine, implacables aussi bien contre les juifs, les ennemis séculaires de la Sainte Eglise, que contre leur cinquième colonne, celle de leurs hérésies et de leurs mouvements subversifs. (suite…)

Read Full Post »

A la mort de Théodose Ier, ses deux fils héritèrent du trône de l’Empire, dès lors divisé, avec Honorius en Occident et Arcadius en Orient, lesquels eurent une politique de faiblesse face à l’ennemi juif en négligeant complètement de suivre les règles de lutte énergique préconisées par Saint Jean Chrysostome et par Saint Ambroise.

(suite…)

Read Full Post »

Les dissensions qui survinrent dans le parti arien eurent pour origine les tendances de plus en plus modérées des Evêques qui bien que trompés étaient de bonne foi, et qui se heurtaient aux extrémistes, eux indubitablement sous le contrôle de la cinquième colonne. C’est ce qui affaiblit l’hérésie dans l’Empire.

(suite…)

Read Full Post »

Vienne, le 20 janvier 1963

Nous nous sommes décidés à imprimer cette édition autrichienne du livre « Complot contre l’Eglise » à la suite des innombrables demandes que nous avons reçues de la part de membres illustres du respectable clergé autrichien et allemand.

Les Pères du Concile Vatican II, à qui ce livre fut dédié, ont eu l’opportunité de vérifier dans l’intervalle, pendant le Saint Synode, que nos cris d’alarme concernant l’existence d’un véritable complot contre les traditions sacrées de l’Eglise et contre ses défenses contre le Communisme athée ont hélas été pleinement confirmés par les faits survenus au cours de la première Session du Saint Concile. Ceci montre que ce que nous affirmions correspondait à la tragique vérité. (suite…)

Read Full Post »